Que faire en cas de Piqûre - Morsure

N'utilisez jamais les doigts ou les ongles pour enlever la tique de la peau car cela peut l'écraser. Ne jetez pas la tique après enlèvement. Mettez-la dans une boîte hermétiquement fermée, plongez-la dans de l'alcool sans la toucher.

https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-infectieuses/maladie-de-lyme/morsure-de-tique-les-bons-reflexes-170868

Comment repérer une morsure de tique ?

Les tiques se réfugient dans les hautes herbes et les petits buissons, à hauteur idéale des genoux et des hanches. Elles se fixent à la peau de l'hôte au moyen de “crochet” pour aspirer du sang. Elles affectionnent les zones chaudes et humides du corps, où l’épiderme est particulièrement fin comme le cou, les aisselles, l’entrejambe, derrière les oreilles et les genoux.

La tique mord sans provoquer de douleur, mais sa présence sur le corps est facilement reconnaissable : l’insecte dépasse de la peau (seule sa tête y est enfouie), et la morsure entraîne des démangeaisons dans les heures qui suivent.

Ayez le bon réflexe : au retour d'une promenade en forêt, examinez soigneusement votre corps et celui de vos enfants. Un petit point noir est soudainement apparu sur la peau ? Il s’agit certainement de la signature laissée par le “pou des bois”.

Comment retirer une tique ?

Plus la tique reste accrochée longtemps à la peau, plus le risque d’infection est important. Il est donc important de la retirer le plus rapidement possible.

 

  • Munissez-vous d’une pince spéciale vendue en pharmacie (un tire-tique). A défaut, utilisez une pince à épiler.

  • Ensuite, attrapez la tique au plus près de la peau, effectuez deux à trois rotations avec la pince, puis tirez d’un coup sec vers le haut, pour la déloger. Le bon geste est de la dévisser - surtout pas de tirer - et elle se détache toute seule.

  • N'utilisez surtout pas d'alcool ou d'éther pour endormir la tique : cela contribue à la faire régurgiter. Or, son intestin contient de nombreux agents pathogènes qui augmenteraient le risque d’infection.

  • Vérifiez bien que vous avez entièrement retiré le parasite. Il arrive parfois que l’on arrache le corps de la tique mais que sa tête reste sous la peau. Dans ce cas il faut impérativement consulter un médecin pour la faire enlever.

  • Après le retrait de la tique, désinfectez à l’aide d’un antiseptique.

 

Morsure de tique et maladie de Lyme : les signes suspects

La tique est porteuse d'une bactérie (Borrelia) pouvant être à l’origine de la maladie de Lyme. Plusieurs milliers de cas sont identifiés chaque année en France.

Une tache rouge, l'érythème migrant, d'au moins 5 cm de diamètre, peut apparaitre au point de morsure. En présence de cette tache, ou en cas de fièvre, d’une augmentation du diamètre de la morsure, ou de tout autre symptôme suspect apparaissant plusieurs jours après la morsure, il est impératif de consulter un médecin.

Sans traitement, d'autres symptômes plus sévères se développent quelques semaines, voire quelques mois plus tard. Si vous ressentez une fatigue inhabituelle et si vous présentez des signes cardiaques, articulaires, cutanées ou neurologiques, vous devez vous alarmer.

Comment diagnostiquer la borréliose de Lyme

La maladie de Lyme est difficile à diagnostiquer, et les tests de dépistage existants en France ne sont pas jugés fiables par les patients. Les choses bougent cependant : un plan de lutte contre la maladie a été lancé par les pouvoirs publics, et la Haute autorité de santé a publié en juin 2018 de nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge d'une borréliose.

La durée d'incubation de la maladie est de 3 à 30 jours après la morsure de la tique

.

Une morsure de tique n’est pas dangereuse si elle est bien soignée. Il est conseillé de noter la date à laquelle la tique a été ôtée afin de pouvoir surveiller son évolution.

Si la maladie de Lyme est confirmée, la prescription d’antibiotiques est systématique. Le traitement est efficace et la maladie se soigne sans difficulté.

À lire aussi

 

Lire +

La Tique Clinique

Attitude à adopter en cas de tique sur la peau

La tique peut être de la taille d’une tête d’épingle, petite et noire, ou plus grosse et grise lorsqu’elle est gorgée de sang. Si vous avez des animaux, vous avez peut-être été impressionné d’en voir de la taille d’une olive sur votre chien. 

Si vous constatez une tique sur votre peau, ne mettez pas de produit dessus, type Ether ou autre produit chimique car la tique risque de libérer la bactérie dans votre sang. Il convient d’utiliser un tire-tique, une pince ou un crochet spécial adapté à cette opération. Ils sont vendus en pharmacie. 

L’opération est risquée si vous n’avez pas l’habitude, car il faut éviter des gestes qui laisseraient une partie de la tique dans la peau. Si vous n’êtes pas à l’aise, consultez le médecin pour qu’il ôte la tique à votre place. 

Dans certains cas, le médecin prescrira peut-être l’antibioprophylaxie s’il le juge nécessaire. Lire +

Sans titre.png
Sans titre.png

                                                                               Télécharger le PDF

 

 

QUAND CONSULTER EN CAS DE MORSURE DE TIQUE ?

Consultez un médecin si :

  • vous êtes enceinte et vous avez été mordue par une tique ;

  • votre enfant de moins de 8 ans a été mordu par une ou plusieurs tiques ;

  • vous êtes immunodéprimé (traitement immunosuppresseur, VIH...) ;

  • la tique est restée implantée plus de 36 heures ;

  • vous ne savez pas depuis quand la tique était présente mais au moment de l’extraction, elle était gorgée de sang ;

  • une plaque rouge, qui ne gratte pas (non prurigineuse), se développe autour d'une piqûre ancienne de tique (de plus de 3 jours mais parfois datant de plusieurs semaines) et s’étend : c'est un érythème migrant. 

  • des symptômes qui vous paraissent anormaux apparaissent dans les semaines suivant la morsure : douleurs, fièvre et fatigue inexpliquées, apparition d'un érythème migrant ailleurs que sur le site de piqûre, douleurs articulaires, toubles neurologiques... 

Après examen et selon les symptômes que vous présentez, votre médecin traitant  jugera de la nécessité ou non de prescire un traitement par antibiotique contre la bactérie Borellia de la maladie de Lyme.

Sans titre.png
Sans titre.png
Page  antérieure