Les enfants et la maladie

Enfants est un groupe fort  à risque

Les enfants peuvent se faire infecter sans s'en rendre compte - surveillez chez vos enfants après chaque promenade dans la campagne, les jardins vois dans propre jardin. N'oublie pas que la prévenir est mieux que guérir

PRÉVENTION
Les symptômes possibles de la maladie de Lyme ( voir liste complète sur la page enquête) dont notamment:

- troubles autistiques
- troubles de l'attention
- fatigue inhabituelle
- douleurs inhabituelles
- difficulté à dormir
- Trouble du langage

Infection in utero est possible

L'article de Francis Zech, professeur et doyen actuel de la faculté de médecine de l'université catholique de Louvain décrit plusieurs maladies qui se transmettent in utéro dont la borréliose de Lyme.

 

(Les infections au cours de la grossesse. Louvain Medical, 119: 28-41, 2000). Pour des informations spécifiques sur le traitement à suivre en cas d'infection active de la mère, se référer à l'article original et à votre médecin traitant. Extrait de l'article : début de citation ... 

( POINT DE VUE MATERNEL: La maladie de Lyme n’est ni plus fréquente, ni plus sévère, en cas de grossesse.

POINT DE VUE FOETAL: Une maladie de Lyme qui se déroule pendant une grossesse est dangereuse pour le foetus.

 

Comme pour la toxoplasmose, le germe passe mieux en fin de grossesse, mais les dégâts sont beaucoup plus graves si le germe passe en début de grossesse. La maladie de Lyme est responsable d’avortements spontanés, de mortinatalité, de naissances d’enfants porteurs de séquelles graves de l’infection in utero, et de naissances d’enfants en cours d’infection active. Les séquelles peuvent être lourdes: on a déjà identifié des malformations cardiaques (communication interventriculaire, coarctation de l’aorte), et des malformations du squelette (syndactylie). Quant à l’infection néonatale active, elle peut entraîner la mort de l’enfant, dans un tableau comparable à l’infection produite au même âge par Toxoplasma ou par le cytomégalovirus.

 

Comme avec ces autres infections, les enfants qui guérissent ont parfois des séquelles neurologiques, par exemple de la spasticité, ou un retard mental. Ajoutons qu’une myocardite est fréquente, et est parfois responsable de mort subite du nourrisson. Il faut absolument dépister la maladie de Lyme et, au besoin, la traiter. On a pu établir que la fréquence des événements cliniquement significatifs chez l’enfant passe de 75%, en l’absence de traitement chez la mère, à 25%, si la mère est traitée....) fin de citation.

 

Vérifier le risque de morsures sur les lieux de vie quotidienne. Lire + 

Nous invitons tous les praticiens et tous les parents à vérifier que le dosage administré correspond bien aux dernières recommandations de la HAS. En effet, les échecs thérapeutiques résultent souvent d’un mauvais dosage. En cas d’intolérance à l’amoxicilline, il est aussi possible d’utiliser d’autres molécules (azithromycine, …).
En cas de paralysie faciale ou d’évolution grave et/ou fulgurante des symptômes, un traitement par intraveineuse par ceftriaxone (nom commercial usuel : Rocéphine) peut être envisagé.

Le traitement allopathique peut-être soutenu par l’hygiène de vie et l’alimentation 

Cf les dosages de la HAS dans les RBP de juin 2018 en page 13 et 14.

"La collection : Une collection dédiée aux enfants à partir de 3 ans. Sur une île appelée Puzziland, vivent 24 petits puzzibees, entourés et choyés par leurs gardiens, Achille Painbeurret et Lucette Boldelet. Chaque enfant a son histoire... Sont abordés des sujets tels que la propreté, le respect des animaux, l'acceptation des différences, les dangers des réseaux sociaux, l'amour des grands-parents, le bien-manger... Chaque histoire est un outil illustré à l'usage des parents pour débattre de sujets, plus ou moins délicats, avec leurs enfants. Le tome 10 : Amédé, se promenant dans la forêt, apprend, avec l'aide de Maître Renard et de Docteur Max, les gestes simples pour éviter la morsure de tiques" 

Vendu sur Amazon

par l'association "Enfance Lyme & Co"

http://enfancelymeandco.org

https://www.facebook.com/enfancelymeandco/

Information aux parents
La maladie de Lyme est plus fréquente chez les enfants de 5 à 9 ans et les adultes de 55 à 59 ans.
Qui faire devant une tique
la pique étant indolore, au retour de promenades en forêt une inspection soigneuse du corps de l’enfant est indispensable : ni le bain ni la douche n’éliminent une tique fixée
Pédiatrie en ligne
Ci dessous un article publié par VidalNews qui fait le point et donne des liens très utiles si vous souhaitez en savoir plus.
Tiques et France
Les enfants peuvent se faire infecter sans s'en rendre compte - surveillez chez vos enfants:
Le traitement des enfants
de moins de 8 ans en phase primaire est spécifique :certains antibiotiques ne peuvent être administrés aux enfants de moins de 8 ans (notamment les cyclines).
La maladie de Lyme
au Canada : un regard sur les enfants.C'est une affection grave. Si une tique est accrochée à un enfant ou qu’elle s’y nourrit, il faut la détacher le plus rapidement possible.
Lyme chez les enfants
Parents, familles, vous n’êtes pas seuls. Des associations, des réseaux, des groupes existent en France
Morsures de tiques
méningo-encéphalite
verno-estivale et vaccination de l’enfant
contre l’encéphalite à tiques
Show More
Traitement

Traitement

pour les enfants

Traitement

Traitement

pour les adultes

Feuille de suivie

Feuille de suivie

de la personne

Témoignages

Témoignages

des malades

 Les enfants peuvent se contaminer à tout âge et même "in utérus"

Ce type de contamination étant peu connu

nous lui avons dédié une page

cliqué pour y voir

woman-220204__340.jpg

Pour aller plus loin 

 http://www.pediatre-online.fr/infections/maladie-de-lyme-stop-a-lymemania/

  1. La synthèse du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmises par les tiques, Ministère de la Santé, septembre 2016.

  2. Le rapport du Haut conseil de la santé publique sur la maladie de Lyme, 2014.

  3. La position de la SPILF en réponse à l’appel des médecins publié dans L’Obs, SPILF, juillet 2016.

  4. « Maladie de Lyme. Le cri d’alarme de 100 médecins : Il y a urgence ! », L’Obs, 13 juillet 2016

  5. Les recommandations de la SPILF sur la prise en charge de la maladie de Lyme, 2006.

  6. Pourquoi la maladie de Lyme est-elle si difficile à diagnostiquer ?, Sciences et Avenir, juin 2016

  7. Les recommandations de l’IDSA sur la prise en charge de la maladie de Lyme, 2006. (en anglais)

  8. Les recommandations de l’ILADS sur la prise en charge de la maladie de Lyme, 2014. (en anglais)

  9. Berende A et al. « Randomized Trial of Longer-Term Therapy for Symptoms Attributed to Lyme Disease. » N Engl J Med. 2016 Mar 31;374(13):1209-20 (étude randomisée néerlandaise sur l’efficacité de 12 semaines de traitement antibiotique contre la maladie de Lyme).

  10. Le procès en appel des « rebelles » de la maladie de Lyme s’ouvre à Colmar, Le Monde, 7 octobre 2016

  11. Maladie de Lyme. Prise de position de l’Académie nationale de médecine, François Bricaire, Académie de médecine, 20 septembre 2016

  12. L’Académie de médecine face à la « Lyme mania », JIM.fr, 21 septembre 2016

  13. Une présentation du projet « Oh ! Ticks », groupe SPILF – COREB, juin 2015.

 

Sur VIDAL.fr : 
VIDAL Reco Maladie de Lyme

Sources : Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Article publié par VidalNews octobre 2016

Savoir plus 

Source

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4173909/

  1. Public Health Agency of Canada Lyme disease and other tick-borne diseases: Information for healthcare professionals: www.phac-aspc.gc.ca/id-mi/tickinfo-eng.php (Accessed July 14, 2014).

  2.  Public Health Agency of Canada Lyme Disease: www.phac-aspc.gc.ca/id-mi/lyme-fs-eng.php (Accessed July 14, 2014).

  3. Centers for Disease Control and Prevention Lyme disease: www.cdc.gov/Lyme (Accessed July 17, 2014).

  4. American Academy of Pediatrics . Lyme disease (Lyme borreliosis, Borrelia burgdorferi infection) In: Pickering LK, Baker CJ, Kimberlin DW, Long SS, editors. Red Book: 2012 Report of the Committee on Infectious Diseases. 29th edn. Elk Grove Village: American Academy of Pediatrics; 2012. pp. 474–9. [Google Scholar]

  5.  U.S. Department of Health and Human Services, Centres for Disease Control and Prevention Tickborne diseases of the United States: A reference manual for health care providers. 2013. www.cdc.gov/lyme/resources/TickborneDiseases.pdf (Accessed July 14, 2014).

  6.  Sider D, Patel S, Russell C, Jain-Sheehan N, Moore S. Technical report: Update on Lyme disease prevention and control. Mar, 2012. Public Health Ontario: www.publichealthontario.ca/en/eRepository/PHO%20Technical%20Report%20-%20Update%20on%20Lyme%20Disease%20Prevention%20and%20Control%20Final%20030212.pdf (Accessed July 14, 2014).

  7. Public Health Agency of Canada, Canada Communicable Disease Report. Lyme disease. Vol. 40–5 (March 6, 2014: www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/14vol40/dr-rm40-05/index-eng.php (Accessed July 14, 2014).

  8. Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Emerging and Zoonotic Infectious Diseases, Division of Vector-Borne Diseases Clinical manifestations of confirmed Lyme disease cases--United States, 2001–2010: www.cdc.gov/lyme/stats/chartstables/casesbysymptom.html (Accessed July 14, 2014).

  9. Cherry J, Demmler-Harrison G, Kaplan S, Steinbach WJ, Hotez P. Feigin and Cherry’s Textbook of Pediatric Infectious Diseases. 7th edn. Toronto: Elsevier-Saunders; 2014. Lyme disease; pp. 1729–39. [Google Scholar]

  10. Wormser GP, Dattwyler RJ, Shapiro ED, et al. The clinical assessment, treatment, and prevention of Lyme disease, human granulocytic anaplasmosis, and babesiosis: Clinical practice guidelines by the Infectious Diseases Society of America. Clin Infect Dis. 2006;43(9):1089–1134. (Erratum in 2007;45:941): http://cid.oxfordjournals.org/content/43/9/1089.long (Accessed July 14, 2014). [PubMed] [Google Scholar]

  11. Lantos PM, Charini WA, Medoff G, et al. Final report of the Lyme disease review panel of the Infectious Diseases Society of America. Clin Infect Dis. 2010;51(1):1–5. [PubMed] [Google Scholar]

  12. Henry B, Crabtree A, Roth D, Blackman D, Morshed M. Lyme disease: Knowledge, beliefs, and practices of physicians in a low-endemic area. Can Fam Physician. 2012;58(5):e289–95. [Article PMC gratuit] [PubMed] [Google Scholar]

  13. Halperin JJ, Baker P, Wormser GP. Common misconceptions about Lyme disease. Am J Med. 2013;126(3):264.el–7. [PubMed] [Google Scholar]

  14. Aguero-Rosenfeld ME, Wang G, Schwartz I, Wormser GP. Diagnosis of Lyme borreliosis. Clin Microbiol Rev. 2005;18(3):484–509. [Article PMC gratuit] [PubMed] [Google Scholar]

  15. Centers for Disease and Prevention Notice to readers: Caution regarding testing for Lyme disease. MMWR. 2005;54(05):125. www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/mm5405a6.htm (Accessed July 14, 2014). [Google Scholar]

  16. Infectious Disease Society of America Lyme Disease Case Study Course, May 2012–May 2015: http://lymecourse.idsociety.org (Accessed July 14, 2014).

  17. Centers for Disease Control and Prevention . Post-treatment Lyme disease syndrome: www.cdc.gov/lyme/postLDS/index.html (Accessed July 14, 2014). [Google Scholar]

  18. Feder HM, Jr, Johnson BJ, O’Connell S, et al. A critical appraisal of “chronic Lyme disease” N Engl J Med. 2007;357(14):1422–30. [PubMed] [Google Scholar]

  19. Marques A, Telford SR, Turk SP, et al. Xenodiagnosis to detect Borrelia burgdorferi infection: A first-in-human study. Clin Infect Dis. 2014;58(7):937–45. [Article PMC gratuit] [PubMed] [Google Scholar]

  20. Canadian Paediatric Society Preventing mosquito and tick bites: A Canadian update. Paediatr Child Health. 2014;19(6):326–8. [Article PMC gratuit] [PubMed] [Google Scholar]

  21. U.S. Centers for Disease Control and Prevention Tick removal: www.cdc.gov/ticks/removing_a_tick.html (Accessed May 6, 2014)

Articles from Paediatrics & Child Health are provided here courtesy of Oxford University Press

Page  antérieure 
  • YouTube - Black Circle
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  Aidez-nous en partageant sur les réseaux sociaux

Notre association, Loi 1901, n'a aucun conflit d’intérêt, ni aucun financement public, ce qui lui permet de maintenir une complète indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et de défendre les intérêts des malades. Nos dons et adhésions sont destinés à organiser des actions dont le but est de faire connaître et reconnaître les Maladies Vectorielles à Tiques et leurs co-infections

 

Avis destiné à tous les utilisateurs ou observateurs de notre site, et, en particulier, à tous ceux qui n’auront pas l’esprit bienveillant !

L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site de VAINCRE LYME ne constitue en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la pathologie, acquis par le biais de nos expériences de malades, prononcés par nos détracteurs ou encore entendus lors de conférences, de formations ou de réunions diverses.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance du présent avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 © 2023 par l'association VaincreLyme. Créé avec Wix.com