Épidémiologie

Il existe presque  900 espèces de tiques différentes dans le monde dont une 41 répertoriées en France. 

Aujourd’hui, Plus de 80 pays touchés par Lyme, il est bien difficile de déterminer l’incidence réelle de la Borréliose de Lyme au niveau mondial. Toutefois, il est important de prendre conscience de sa présence et de l’ampleur de sa pandémie

Une liaison étroite entre la Borrélia et l’environnement

Les réservoirs naturels de tiques

La Borréliose de Lyme est actuellement classée comme une maladie émergente. Elle est largement répandue dans les régions tempérées et froides de l’hémisphère nord. Elle touche principalement les régions humides et boisées de  l’Amérique et de l’Afrique du Nord,  de la Chine et de certains pays Européens, comme la France, la Belgique … En raison de la reforestation signifiante aux États-Unis,  cette infection a connu une progression intensive puisque le nombre de  réservoirs naturels des tiques a décuplé par la même occasion. Ce qui explique les 300 000 nouveaux cas de Borréliose de  Lyme qui y sont observés chaque année. Une incidence qui a triplé entre 1992 et 2009

Des pandémies naturellement localisées 

Lire +

planeta.gif
borreliose_800.gif
Sans titre.png
reseau-sentinelles (1).png

allez à la page sur le réseau page sur le réseau SENTINELLES  

En FRANCE, Le réseau Sentinelles

 

collecte de façon continue des informations sur des indicateurs de santé chez un échantillon de médecins généralistes. Cette collecte permet une surveillance épidémiologique de phénomènes de santé comme certaines maladies infectieuses. Les indicateurs surveillées par le réseau Sentinelles sont actualisés chaque année en partenariat avec Santé publique France en fonction des objectifs de santé publique et des projets de recherche menés par le réseau Sentinelles.

L'Association

68 530 nouveaux cas déclarés en 2018 !

 

Et pourtant, le réseau Sentinelles ne comptabilise que

les personnes ayant des tests positifs et un érythème migrant.

 

Mais alors, que fait-on de tous les autres ?

Comme nous pouvons voir dans les chiffres de cas déclares,  La Maladie de LYME EXPLOSE !!! et nous n'avons pas encore les chiffres officiels pour l'année 2019

 

Le nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme a augmenté en 2018. D'après le ministère de la Santé, ce serait lié à l'expansion des tiques et à une meilleure sensibilisation des médecins.

Le nombre de nouveaux cas diagnostiqués en médecine générale en France a atteint 104 cas pour 100.000 habitants l'an dernier (soit plus de 67.000 cas), contre 69 pour 100.000 en 2017 (environ 45.000 cas). « Des conditions climatiques favorables au développement des tiques et la sensibilisation des professionnels de santé au diagnostic de cette maladie pourraient expliquer cette augmentation », a indiqué la Direction générale de la santé (DGS), à l'issue d'une réunion sur ce dossier au ministère.

Selon les chiffres de Santé publique France et du réseau de surveillance Sentinelles, l'incidence de cette maladie transmise par les tiques était stable, autour de 26.000 nouveaux cas par an entre 2009 et 2014, avant d'augmenter à 33.200 en 2015 et 54.600 en 2016, puis de retomber à 44.700 cas diagnostiqués en 2017. Les associations de patients jugent ces chiffres sous-estimés car de nombreux cas ne sont selon elles pas diagnostiqués. Lire +

Sans titre.png

Séroprévalence

Séroprévalence chez le personnel agricole à risque : de 14,1% en moyenne pour la borréliose de Lyme et de 3.4% pour l’encéphalite à tiques. En Alsace : 26,9% et en Lorraine : 16,5%

83% de sujets piqués par des tiques

Thorin C, Rigaud E, Capek I, André-Fontaine G, Oster B, Gastinger G, Abadia G.Seroprevalence of Lyme Borreliosis and tick-borne encephalitis in workers at risk, in eastern France, Med Mal Infect. , 2008.   Oct;38(10):533-42. doit:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=lyme+2018

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=lyme+2019

Rapport complet : http://www.inma.fr/files/file/zoonoses/lyme_06_etud_sero_GrandEst_MSA.pdf

https://books.openedition.org/irdeditions/1315

Sans titre.png
Temoignages
jdhddopkocbpaaae.png
Sans titre.png

    CITIQUE, recherche PARTICIPATIVE

L'INRA de Nancy Lorraine

propose une science participative où les citoyens peuvent aider la recherche 

TRANSMETTRE UNE TIQUE 

A cause du changement climatique, et parce qu’on ne fait rien pour les éradiquer, les tiques se répandent partout en France et dans le monde. Les zones géographiques concernées par le problème sont de plus en plus nombreuses. Les tiques, par lesquelles arrive la maladie, quittent les zones de forêts ou de montagnes où elles étaient cantonnées et envahissent des zones péri-urbaines jusque-là épargnées.

Si vous êtes piqué, ou si votre animal de compagnie l’est, après avoir retiré la tique avec soin et surtout avec un tire-tique (pas de pince à épiler ou autre), vous pouvez la transmettre (si possible dans un papier blanc) accompagnée des renseignements suivants ....

La Tique Clinique

 Apprendre à recouillor Les tiques

 

Dans l’idée de partager les savoirs, l’INRA a lancé avec l’Anses, l’Université de Lorraine et l’Ecole nationale vétérinaire de Maisons-Alfort, un programme de recherche collaborative baptisé CiTIQUE. A travers son site internet Signalement tique et son compte Twitter, le programme associe citoyens et scientifiques.

Les équipes réunies autour de CiTIQUE ont lancé durant l'été 2017 l’application gratuite sur smartphone Signalement-Tique, inspirée de celle qui existait déjà en Suisse. Cette application permet aux promeneurs de signaler une piqûre de tique et de recevoir des conseils pour surveiller comment elle évolue.

Les données sont automatiquement analysées et permettent de générer en temps réel une cartographie des risques par les utilisateurs de l’application. Les tiques elles-mêmes peuvent être envoyées pour examen dans le laboratoire de l'INRA à Nancy.

Toutefois, la prévention ne repose pas seulement sur des précautions individuelles. Ainsi, les animaux sauvages constituent les réservoirs majeurs des agents pathogènes transmis par les tiques et ils sont aussi la source de nourriture des tiques. Une gestion contrôlée de leur nombre est, de ce fait, directement en lien avec la densité de tiques dans l’environnement.

Lire +

Attention, les tiques attaquent !

Par Marc Payet

 

ATTENTION AUX TIQUES si vous profitez des vacances de Pâques pour retourner vous balader en forêt. « Nous sommes en pleine période de reproduction de ces petits parasites et ils prolifèrent dans les broussailles et les hautes herbes », explique Alain Ganivet, vétérinaire. Et si les symptômes sont le plus souvent bénins, sous forme de rougeurs, elles peuvent aussi transmettre des bactéries graves dans le sang humain, lorsqu'elles se posent sur nous pour l'avaler. C'est notamment le cas de la maladie de Lyme qui provoque d'abord des irritations, puis des troubles oculaires, articulaires et cardiaques si des antibiotiques ne sont pas administrés. Et même parfois des troubles neurologiques !

Porter des vêtements à manches longues

 

La région la plus touchée est l'Alsace, avec 3 200 personnes infectées chaque année, mais des cas de maladie de Lyme sont également signalés en Ile-de-France. Cette maladie préoccupe l'Institut de veille sanitaire (IVS) qui a décidé de cofinancer une étude épidémiologique pour en avoir une connaissance plus précise, afin de pouvoir ultérieurement proposer un vaccin qui n'existe pas encore. « C'est une tique spécifique, appelée Ixodès ricinus, qui transmet la maladie. Elle contamine surtout les chevreuils, et plus rarement les chiens et les chats, avant de toucher l'homme », explique le docteur Jacques Guillot, spécialiste des parasites à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne). Lire +

Sans titre_edited.jpg

Rapport n° 741 (2015-2016) de MM. Bruno SIDO, sénateur, Roland COURTEAU, sénateur, François COMMEINHES, sénateur et Jean-Yves LE DÉAUT, député, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, déposé le 29 juin 2016

Disponible au format PDF (6,2 Moctets)

Lire +

Lyme dans tous ses états !
Page  antérieure 
Sans titre.png

Modes de contamination

Contaminations par transfusions sanguines

 

Contaminations par voie sexuelle

 

Contaminations materno-fœtales

Bibliographie  Anses