L'Exercice Physique

La sédentarité est l’un des fléaux de notre époque en raison des modifications profondes survenues dans notre mode de vie privilégiant le règne des déplacements passifs au détriment des transports en commun et à la mobilité active. Le temps passé devant de nombreux écrans et la diminution du temps consacré à l’activité physique, au jardinage ou tout simplement à la marche à pieds pour se rendre au travail ou à l’école aggrave cette sédentarité induite par les habitudes de vie. Ce mode de vie sédentaire peut contribuer au développement de maladie chronique ayant de graves conséquences sur l’état sanitaire de la population.

Sans titre.png

Dans le traitement de la forme chronique de la maladie de Lyme, il est fondamental de mettre en place un programme d’activité physique adaptée. L’APA permet de dépasser les actions des antibiotiques. Elle aidera à réduire les symptômes et améliorera la qualité de vie. Par conséquent, il est primordial d’intégrer de l’activité physique dans le protocole de rétablissement afin de favoriser le reconditionnement physique.

 

L’activité physique permet donc :

  • la diminution du risque de maladie cardio-vasculaire et d’hypertension artérielle (meilleure stabilité du rythme cardiaque)

  • l’augmentation de la stimulation de la réponse neurologique entre le cerveau et les muscles

  • l’augmentation de la souplesse articulaire

  • la diminution des tensions musculaires

  • l’augmentation de la régulation de la température corporelle (réduction des symptômes de la fièvre)

  • l’augmentation de la distribution des cellules du système immunitaire dans le corps (meilleure défense contre la borrélia)

  • meilleure évacuation des déchets et des toxines accumulées dans la lymphe

  • meilleure pénétration de l’oxygène dans les tissus contribuant à éradiquer la bactérie borrélia

 

L’Activité physique adaptée, avec une intensité et des exercices adaptés au pratiquant permet d’améliorer sa qualité de vie.

Logo-sans-fondv3.png

Maladie de Lyme et Activité Physique, quels bénéfices pour la santé et comment s’y prendre ?
La borréliose de Lyme présente plusieurs symptômes incluant entre autre une fatigue sévère, des maux de tête, douleurs articulaires et de l’anxiété. Cette maladie complexe est généralement difficile à diagnostiquer jusqu’à quelques fois plusieurs années avant de pouvoir poser un diagnostic fiable (souvent à l’origine d’une piqûre de tique). Cette maladie chronique est mal prise en charge car les traitements ne sont pas forcément appropriés. L’activité physique se révèle être une des solutions qui permet d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la borréliose de Lyme. Nous devons, aujourd’hui, renforcer une culture commune autour de la notion de sport santé en y intégrant des repères qui concernent l’activité physique, l’alimentation et les rythmes de la vie. L’activité physique diminue significativement les symptômes et problématiques liés à la borrélia. Dans le contexte d’une maladie déclarée, l’APA (Activité Physique Adaptée) agit comme un médicament pour améliorer la qualité de vie. Elle peut s’inscrire dans les supports de soin de chaque patient....... Lire +

Sans titre (3).png
Page  antérieure