La presse

Pauline Capmas-Delarue

Le 09-05-19

 

Maladie de Lyme : 9 patients sur 10 n’en souffriraient pas réellement

 

Des chercheurs français mettent en garde contre les possibles erreurs de diagnostic face à la maladie de Lyme, qui conduiraient à la prescription de traitements inutiles et inefficaces.

Seules 10 % des personnes qui consultent pour la maladie de Lyme - ou borréliose de Lyme - en souffriraient réellement. Tel est le résultat d’une étude publiée le 7 mai dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France.

A lire aussi : Maladie de Lyme : reconnaître la lésion typique de l’infection

 

La moitié des patients traités inutilement

Cette étude holistique a été menée par le Pr. Eric Caumes à la Pitié-Salpêtrière, sur 301 patients admis à l’hôpital pour une borréliose présumée. 91 % d’entre eux avaient été exposés à des morsures de tiques. Mais le diagnostic de la maladie de Lyme n’a été confirmé que pour 10 % d’entre eux.

9 patients sur 10 n’en souffraient donc pas réellement. Pourtant, la moitié des sujets étudiés avait déjà été traités par au moins une cure d’anti-infectieux avant leur arrivée à l’hôpital. Un traitement qui a échoué dans 80 % des cas…

 

80 % des patients souffraient en fait d’une autre maladie

Plus encore, “80 % des patients ont été diagnostiqués d’une autre maladie”, rapporte Jean-Claude Desenclos, adjoint au directeur général de Santé Publique France, dans un édito attenant à l’étude. Ces pathologies étaient d’ordre psychologique pour 31 % des patients, rhumatologique (20 %), neurologique (15 %) ou autre (34 %).

Souvent, ces personnes souffraient en fait de dépression, de harcèlement au travail ou de stress post-traumatique. “Le problème, c’est que les signes cliniques de ces problèmes psychiques sont les mêmes que des signes cliniques de la maladie de Lyme”, indique le Dr. Elie Haddad, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière.

Pour rappel, le premier symptôme de la borréliose est l’érythème grattant : une rougeur cutanée en forme de halo, qui s’étend du centre de la piqûre vers la périphérie. S’ensuivent une fatigue intense, des douleurs aux articulations et le long des trajets nerveux, des manifestations neurologiques (paralysie faciale, trouble de la vision, migraines, vertiges…), et parfois des troubles du rythme cardiaque……………

 

https://www.medisite.fr/maladie-de-lyme-maladie-de-lyme-9-patients-sur-10-nen-souffriraient-pas-reellement.5509695.524118.html?

  • YouTube - Black Circle
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  Aidez-nous en partageant sur les réseaux sociaux

Notre association, Loi 1901, n'a aucun conflit d’intérêt, ni aucun financement public, ce qui lui permet de maintenir une complète indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et de défendre les intérêts des malades. Nos dons et adhésions sont destinés à organiser des actions dont le but est de faire connaître et reconnaître les Maladies Vectorielles à Tiques et leurs co-infections

 

Avis destiné à tous les utilisateurs ou observateurs de notre site, et, en particulier, à tous ceux qui n’auront pas l’esprit bienveillant !

L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site de VAINCRE LYME ne constitue en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la pathologie, acquis par le biais de nos expériences de malades, prononcés par nos détracteurs ou encore entendus lors de conférences, de formations ou de réunions diverses.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance du présent avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 © 2023 par l'association VaincreLyme. Créé avec Wix.com