Parlement Européen
           Union Européenne

Mission 

Seule institution de l'Union européenne élue directement par les citoyens, le Parlement européen est composé de 751 députés. Il exerce trois pouvoirs fondamentaux : législatif, budgétaire et contrôle politique.

 

https://www.touteleurope.eu/actualite/le-parlement-europeen.html

http://www.afccre.org/fr/notre-r%C3%A9seau/le-parlement-europ%C3%A9en#.XWztVSgzaUk

Sans titre.png

Le parlement européen

Séance du 15-11-18

Lors de la séance plénière du 15-11-18, Madame Ries a eu un discours admirable en faveur des malades de Lyme

Interventions de Mme Reis a Parlement Européen

dont celle sur la maladie de Lyme

 Madame Michèle Rivasi

Le parlement européen

Séance du 15-11-18

Lors de la séance plénière du 15-11-18, Madame Ries a eu un discours admirable en faveur des malades de Lyme

Cécile Barbière Euractiv.fr

13-09-18

 

Le parlement européen alerte sur la maladie de Lyme

Les eurodéputés ont réclamé des lignes directrices à l’UE sur la maladie de Lyme, cette affection transmise par la tique qui touche entre  650 000 et 850 000 Européens chaque année et dont le diagnostic demeure incertain.

Diagnostics inefficaces, traitements imparfaits, méconnaissance de l’ampleur de la maladie en Europe, la prise en compte de la maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme au niveau européen n’est pas satisfaisante.

Le 10 septembre, les eurodéputés membres de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) ont adopté à l’unanimité une résolution appelant Bruxelles à l’action sur la maladie de Lyme.

Difficultés de diagnostic

La maladie de Lyme est complexe à diagnostiquer, notamment car elle se manifeste souvent par des effets indésirables subjectifs, tels que les maux de tête, ou les troubles de la mémoire. De plus, les tests d’aide au diagnostic sont encore loin d’être opérationnels.

Résultat, le diagnostic est souvent difficile, et les estimations du nombre de personnes atteintes – entre  650 000 et 850 000 Européens – approximatives. « L’idée de notre résolution sur la maladie de Lyme était d’avoir une meilleure vision du nombre de malades en Europe », explique l’eurodéputée écologiste française Michèle Rivasi, une des auteures de la résolution. Nous avons ainsi demandé à la Commission de publier « des lignes directrices » sur la question.

La maladie de Lyme est une maladie causée par la bactérie Borrelia burgdorferi. Elle est transmise à l’homme par les morsures de tiques, elles-mêmes porteuses de ces bactéries, et connaît une expansion inquiétante.

« Nous savons que la prolifération des tiques et l’augmentation des morsures sont directement responsables de l’ampleur de cette maladie en Europe », a rappelé l’eurodéputée Sylvie Goddyn lors d’un débat en commission ENVI sur le sujet.

Les eurodéputés ont également demandé que la maladie de Lyme figure sur la liste des maladies infectieuses de l’UE, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Ainsi que la reconnaissance de la maladie de Lyme comme maladie professionnelle chez les agriculteurs, les forestiers, mais aussi d’autres métiers travaillant en extérieur, comme les géologues, les biologistes et les archéologues.

Errance thérapeutique

« Il n’existe pas de consensus européen quant au traitement, au diagnostic et à la détection de la maladie de Lyme », pointe la résolution……………Lire +

Le Parlement européen réclame plus de moyens contre la maladie de Lyme

Clément Nicolas - EURACTIV.fr

15-09-18

 

Pour la première fois, les eurodéputés ont demandé à la Commission européenne d’allouer des fonds supplémentaires pour la recherche sur la maladie de Lyme, qui touche de plus en plus d’Européens.

« Il est essentiel de mettre cette question à l’agenda », appuie Frédérique Ries, eurodéputée belge du groupe ALDE, qui a rédigé avec plusieurs membres de la commission Environnement une résolution sur la maladie de Lyme.

Cette résolution, qui fait consensus au sein du Parlement, a été adoptée jeudi 15 novembre à Strasbourg. « Nous demandons à la Commission d’harmoniser la recherche et la prévention au sein de l’UE. L’élaboration d’un vaccin est essentielle, explique l’élue belge. Un tel vaccin n’existe pas encore, à ce jour.

La Banque européenne d’investissement a injecté 25 millions d’euros en 2016 pour la recherche d’un vaccin contre la maladie de Lyme. L’effort financier de la Commission européenne, lui, porte principalement sur l’amélioration du diagnostic de la maladie. 16 millions y sont alloués.

Diagnostic défaillant

L’une des difficultés critiques de cette maladie est sa détection. Après la morsure de la tique, elle peut dans un premier temps passer inaperçue ou être confondue avec d’autres affections, entraînant des conséquences désastreuses..............................Lire +

Marleen Deglin

19-07-18

 

Parlement européen

2014-2019

TEXTES ADOPTÉS

Édition provisoire

P8_TA-PROV(2018)0465

Maladie de Lyme (borréliose)

Résolution du Parlement européen du 15 novembre 2018 sur la maladie de Lyme (borréliose) (2018/2774(RSP))

Le Parlement européen,
– vu la question à la Commission sur la maladie de Lyme (borréliose) (O-000088/2018 – B8-0417/2018),
– vu la proposition de résolution de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire,
– vu le rapport du le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies concernant l’analyse bibliographique systématique de l’efficacité diagnostique des examens sérologiques pour la borréliose de Lyme,
– vu la réunion de consultation du réseau des experts sur la surveillance de la borréliose de Lyme dans l’Union européenne, qui s’est tenue en janvier 2016, à Stockholm,
– vu la décision no 2119/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 24 septembre 1998 instaurant un réseau de surveillance épidémiologique et de contrôle des maladies transmissibles dans la Communauté1,
– vu l’article 128, paragraphe 5, et l’article 123, paragraphe 2, de son règlement intérieur,

A. considérant que le droit à la santé est un droit fondamental reconnu par les traités européens, et notamment par l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (traité FUE);

B. considérant que la maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme, est une maladie causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, et qu’elle est transmise à l’homme par les morsures de tiques, elles-mêmes porteuses de ces bactéries; considérant qu’il s’agit d’une maladie infectieuse qui touche l’homme et diverses espèces d’animaux domestiques et sauvages;

C. considérant que la borréliose de Lyme est la zoonose la plus courante en Europe, avec environ 650 000 à 850 000 cas et une incidence plus forte en Europe centrale; considérant que l’infection survient pendant les mois de printemps et d’été (d’avril à octobre) et que la borréliose est reconnue comme une maladie professionnelle pour les agriculteurs, les exploitants forestiers et les chercheurs menant des activités sur le terrain dans les pays où cette maladie est présente;

D. considérant que les zones affectées par les tiques infectées et la maladie semblent s’élargir, des cas étant maintenant relevés également à des altitudes et à des latitudes plus élevées, de même que dans les villes, ce dont la cause pourrait être, entre autres, les changements d’affectation des sols, notamment par le boisement des sols les moins fertiles ou l’expansion des plantes invasives, le changement climatique, une humidité excessive ainsi que d’autres activités liées au comportement humain;

E. considérant qu’il n’existe pas de consensus européen quant au traitement, au diagnostic et à la détection de la maladie de Lyme et que les pratiques nationales sont variées;

F. considérant qu’une morsure par une tique infectée et les symptômes de la maladie de Lyme peuvent ne pas être détectés, et que la maladie est parfois initialement asymptomatique, ce qui peut parfois conduire à des complications lourdes et à des dommages irréversibles semblables à ceux d’une maladie chronique, en particulier en l’absence d’un diagnostic rapide; 

Biocides 

L’Union européenne établit un cadre réglementaire relatif à la mise sur le marché des produits biocides afin d’assurer un haut niveau de protection pour l’homme et l’environnement et le bon fonctionnement du marché commun.

 

Obligations des États membres

Les États membres assurent l’autorisation, la classification, l’étiquetage, l’emballage et le bon usage des produits biocides conformément à la présente directive. Le bon usage englobe les mesures permettant de restreindre l'emploi des produits biocides au minimum ainsi que l’obligation d’assurer que l’usage sur le lieu de travail est conforme aux directives relatives à la protection des travailleurs. Les États membres désignent une ou plusieurs autorités compétentes chargées de remplir les obligations qui leurs sont imposées par la présente directive, y compris l’octroi des autorisations et la réception des informations relatives aux produits biocides afin d’être en mesure de répondre à toute demande médicale.

Santé publique
Parlement européen, Santé publique, UE s'attaquent à la maladie de Lyme. Méprisée par le corps médical, ou passant inaperçue la borréliose .... communément appelée « maladie de Lyme » touche chaque année entre 650 000 et 850000 européens. Les conséquences de cette infection transmise par la tique ../
Télécharger le rapport (anglais)
Une publication qui fait le point quant aux répercussions du changement climatique sur la borréliose de Lyme en Europe.
Show More
  • YouTube - Black Circle
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  Aidez-nous en partageant sur les réseaux sociaux

Notre association, Loi 1901, n'a aucun conflit d’intérêt, ni aucun financement public, ce qui lui permet de maintenir une complète indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et de défendre les intérêts des malades. Nos dons et adhésions sont destinés à organiser des actions dont le but est de faire connaître et reconnaître les Maladies Vectorielles à Tiques et leurs co-infections

 

Avis destiné à tous les utilisateurs ou observateurs de notre site, et, en particulier, à tous ceux qui n’auront pas l’esprit bienveillant !

L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site de VAINCRE LYME ne constitue en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la pathologie, acquis par le biais de nos expériences de malades, prononcés par nos détracteurs ou encore entendus lors de conférences, de formations ou de réunions diverses.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance du présent avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 © 2023 par l'association VaincreLyme. Créé avec Wix.com