Témoignage de Virginie,

 Il y a 5 ans j'ai été piquée par une tique, toute petite, pas plus grosse qu'une tête d'épingle. Je m'en suis rendue compte sous la douche, elle était tellement petite que je pensais que c'était un grain de beauté ou une petite bulle de sang... Je l'ai retirée sans même me poser des questions, sans même savoir qu'un risque existait.

 

Quelques jours plus tard une tâche rouge est apparue au même endroit, je ne m'en suis pas souciée, ça ne *grattait pas et ça ne faisait pas mal. J'ai laissé courir, après tout je suis pas du genre à consulter pour une petite tâche rouge ... puis la tâche c'est élargie jusqu'à faire plus de 10 cm, une tâche centrale avec une auréole... au bout d'un mois je décide de consulter et je me sens fatiguée. La remplaçante de mon médecin me dit que c'est un eczéma probablement et me donne une pommade. Au bout de plusieurs jours il n'y a aucune amélioration c'est même pire et des petits kystes se forment ... Je laisse passer du temps et retourne enfin consulter. Mon médecin traitant en voyant les dégâts me dit que c'est lyme et me fait faire les tests qui reviennent négatifs.

Officiellement trois mois après la piqûre, je suis soignée pour un staphylocoque car le traitement est le même. Je suis malade et je vais voir un médecin de campagne plus près de chez moi, il me dit immédiatement que j'ai la maladie de lyme. Mon traitement antibio se termine donc je suis sensée être guérie d'une maladie que je n'ai pas officiellement eût malgré la preuve irréfutable de l'erytheme migrant ...les années suivantes je retourne chez le médecin régulièrement je tombe malade souvent le moindre coup de froid se transforme en infection des sinus ou en bronchite qui dure des semaines, je tousse tellement que je me fait une déchirure musculaire...des fièvres, des migraines... bref j'ai toujours un truc de travers. On me refait faire le test de lyme plusieurs fois mais il revient toujours négatif... le temps passe je me fatigue de plus en plus, je suis moins résistante.. pendant 3 ans il y a des hauts et des bas. Et parfois des symptomes un peu etranges font leur apparition et repartent quelques jours plus tard sans raison...Jusqu' au mois de juin 2017 où mon cerveau decide de faire des siennes, il me joue des tours, il ne se souvient plus de mon âge, du prénom des personnes , de ce que j'ai mangé dans la journée, de la page du livre que je viens de lire, de l'année ou de la date, du chemin que je prend habituellement ni même du début du film que je suis en train de regarder.... il s'amuse aussi à mettre les mots dans le désordre quand je lis ou quand je parle ou se trompe de mot en le remplaçant par un autre ... qu'est ce qui lui arrive ? Je ne le contrôle plus, pas plus que mon corps qui devient douloureux sans raison et sans cesse, je nai pas de repis coups d'aiguilles, coups de couteau, brûlures, fourmillements ou au contraire perte de sentation par endroits, mes membres bougent tout seuls,mes mains et ma tête tremblent, mes bras ont des spasmes, jai du mal a avoir les idees claires et je ne sais plus ecrire,mes jambes me torturent la nuit entre les crampes et les impatiences. Je ne dors plus, je suis dans le brouillard toute la journée, le soleil me donne mal à la tête, Je suis prisonnière de mon corps qui m'a prise en otage ... les examens commencent, on tourne en rond, l'irm medullaire révèle des hernies et une discopathie dégénérative, je pense enfin avoir une explication mais les médecins me disent que ça n'est pas lié, moi qui pensais avoir enfin ma reponse....la fibromyalgie est diagnostiquée mais elle n'explique pas les symptômes neurologiques, seulement les douleurs et la fatigue ou plutôt l'épuisement.... il y a donc autre chose ... au printemps tout à l'air de se calmer, mais cette "autre chose" est tenace et elle ne me laissera pas tranquille, je fais des malaises, une douleur tellement intense dans le bras gauche empêche de dormir, elle est tellement vive que je pense aller aux urgences, finalement j'attend que ça passe de 21h à 6h du matin.... de toute façon ils n'auraient rien trouvé probablement ...

Quelques jours plus tard je fais une paresie, ce qu'on appelle une paralysie molle, impression bisarre que mon corps ne me répond presque plus et qu'il subit les effets de la pesanteur en me plaquant sur le lit sans que je puisse bouger ou presque ... Je retourne chez le médecin. C'est reparti pour des examens, les médecins ne comprennent pas, les examens sanguins reviennent normaux, ils insistent sur la sclerose en plaque car tous les symptômes sont la, le médecin qui vient m'annoncer qu'il n'y a pas de signe de sclerose en plaque me demande mes symptômes et immédiatement me pose cette question: Vous avez été piquée par une tique ? Oui en effet j'ai eût un erytheme migrant... Et bien ne cherchez pas cest ça!!


Le temps passe, le brouillard cérébral s'estompe, je revis... Mais elle n'en a pas fini avec ses surprises. Elle décide de s'attaquer à mes articulations, j'ai des douleurs quand je passe de la position assise à la position debout il me faut quelques minutes pour marcher normalement... si je me met accroupie mon genou se bloque aussi... J'ai des crampes d'estomac si intense que ça me plie en deux je crois que je vais tomber dans les pommes.Des nausées régulièrement et des impressions de malaises, parfois je dois m'asseoir dès que je fais trois pas pour ne pas tomber. Mon cycle menstruel est affecté aussi, avant j'avais simplement mal au ventre, maintenant j'ai l'impression qu' on me mouline au mixer dans la bas ventre, c'est insupportable chaque mois... Je ne peux pas être diagnostiquée malade de lyme officiellement à cause du test négatif pourtant elle est bien la en train de vadrouiller dans mon corps, elle m'a déclenchée une fibromyalgie et fait des dégâts invisibles sur mon système nerveux, elle n'est pas décelable et se cache, elle ne circule pas dans le sang et s'enkyste dans des petits bunkers ce qui la rend invisible et indestructible par les antibiotiques . Elle s'amuse à appuyer sur des interrupteurs et une fois qu'elle a bien joué elle change d'endroit car elle est capricieuse et s'ennuie très vite .... a force de jouer avec mes organes ou mon système nerveux il y aura des séquelles... mais elle ne se laisse pas prendre. Je cohabite avec un petit parasite bien plus malin que nous... 5 ans de galères à cause d'une tique de la taille d'une tête d'épingle que je prenais pour un grain de beauté...


Par pitié inspectez vous et vos enfants à la loupe quand vous revenez d'une balade dans les bois ou en campagne et consultez dès qu'il y a une morsure même si la tique n'est pas plus grosse qu'une tête d'epingle....

  • YouTube - Black Circle
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook
  Aidez-nous en partageant sur les réseaux sociaux

Notre association, Loi 1901, n'a aucun conflit d’intérêt, ni aucun financement public, ce qui lui permet de maintenir une complète indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et de défendre les intérêts des malades. Nos dons et adhésions sont destinés à organiser des actions dont le but est de faire connaître et reconnaître les Maladies Vectorielles à Tiques et leurs co-infections

 

Avis destiné à tous les utilisateurs ou observateurs de notre site, et, en particulier, à tous ceux qui n’auront pas l’esprit bienveillant !

L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site de VAINCRE LYME ne constitue en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la pathologie, acquis par le biais de nos expériences de malades, prononcés par nos détracteurs ou encore entendus lors de conférences, de formations ou de réunions diverses.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance du présent avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités.

 © 2023 par l'association VaincreLyme. Créé avec Wix.com