La piste du vaccin

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la conception, les traitements, les soins, la prise en charge concernant la maladie de Lyme, ne sont pas les mêmes partout !

Un pays est aussi un destin ! 

Quel destin me reserve mon pays ?

germ-41367__340.png
Sans titre.png

19-12-18

Dimitri Jacques

 

La prise en charge de la borréliose montre une incroyable disparité d’un pays à l’autre. Si l’Allemagne et les États-Unis sont en avance, ce n’est pas le cas en France. Nos autorités sanitaires viennent de définir un nouveau protocole reconnaissant la forme chronique de Lyme, mais il repose sur des tests peu fiables…

 

En France, on demeure majoritairement dans le déni de la forme chronique. Selon les associations de malades, seule une centaine de médecins accepteraient de prendre en charge les patients atteints de la maladie de Lyme ; et ce, en dépit des bâtons dans les roues mis par l’administration et la Sécurité sociale, parce que leurs traitements sont jugés trop longs et trop coûteux, et qu’ils tiennent compte de tests non validés officiellement. Des patients seraient obligés d’aller à l’étranger. Encore faut-il en avoir les moyens. Nombre de malades ont dû cesser de travailler et ne peuvent se payer de traitements alternatifs. ..........Lire +

II existe deux types de vaccins:

  • Contre la maladie de Lyme proprement dite.  Par exemple : Il y avait un vaccin, commercialisé en 1999 aux Etats-Unis et développé par la firme SmithKline Beecham (Lymerix®), ne protégeait que contre la seule espèce pathogène présente aux Etats-Unis, B. burgdorferi, alors qu’il en circulent aussi deux autres en Europe, I. garinii et I. afzelii. Depuis février 2002, le laboratoire a décidé d’en cesser la commercialisation. La mise au point d’un vaccin protégeant contre les trois espèces ne semble plus d’actualité aujourd’hui.

  • Contre des maladies qui peuvent dériver de la morsure de Tiques, par exemple le Ticovac® des laboratoires Baxter, destiné à se protéger contre les encéphalites virales à tiques européennes (à ne pas confondre avec la maladie de Lyme)

En revanche, la piste du vaccin n'est pas entièrement délaissée et les recherches continuent. Lyme est une maladie terrible et émergente donc le nombre des cas est en train d'exposer dans le monde entier.  nous respectons tous que Lyme pourra bénéficier d'un vaccin comme pour beaucoup d'autres maladies auparavant.

La tique clinique
Sans titre.png

30-09-19

Valneva: Recrutement terminé pour les études de Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme VLA15

Saint-Herblain (France), 30 septembre 2019 –Valneva SE (“Valneva” ou “le Groupe”), société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui avoir finalisé le recrutement des sujets pour les études de Phase 2 de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Un total de 819 sujets a ainsi été recruté pour les deux études cliniques de Phase 2. Les résultats de ces études vont permettre, sur la base des données d’immunogénicité et d’innocuité, d’identifier le dosage et le schéma de vaccination à utiliser pour la Phase 3 de développement.

573 sujets sur neuf sites en Europe et aux Etats-Unis ont été recrutés pour l’intégralité de l’étude VLA15-201. 246 sujets supplémentaires sur cinq sites aux Etats-Unis ont, par ailleurs, été recrutés pour l’étude VLA15-202. Dans les deux études, des dosages de 135µg et 180µg du vaccin VLA15 ont été utilisés et administrés soit au Jour 1, Mois 1 et Mois 2 (VLA15-201) ou au Jour 1, Mois 2 et Mois 6 (VLA15-202).  Lire +

Sans titre.png

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, les vaccinations sauvent la vie de 2 millions de personnes chaque année dans le monde. Des campagnes internationales ont permis l’éradication de la variole, une baisse de 99% des cas de poliomyélite entre 1988 et 2003, une baisse de 40% des cas de rougeole entre 1999 et 2003. 

Mais des maladies continuent de sévir à travers le monde alors que des vaccins existent. Seul le maintien d’une bonne couverture vaccinale, c’est-à-dire d’un taux élevé de personnes vaccinées au sein de la population, permet de tenir ces maladies à distance.  La vaccination est bénéfique sur le plan individuel et collectif. 

 

le 18.10.2019

Des experts scientifiques, du gouvernement et de l'industrie se sont réunis dans l’État de New York, aux États-Unis, pour définir une stratégie d’éradication de la maladie de Lyme. À la clé : un possible vaccin capable à la fois de cibler la bactérie et de prévenir son développement dans l’organisme.

Comment fonctionne un vaccin ?

Une vaccination préventive consiste à administrer à un individu en bonne santé une forme atténuée ou inactivée d’un agent infectieux (ou certains de ses composants). L’objectif est de déclencher une réaction immunitaire permettant d’éviter une contamination ultérieure. La vaccination permet en effet de développer des cellules immunitaires "mémoires", capables de reconnaître immédiatement l’agent pathogène s’il venait à infecter l’individu par la suite.  Lire +

Une vaccination préventive consiste à administrer à un individu en bonne santé une forme atténuée ou inactivée d’un agent infectieux (ou certains de ses composants). L’objectif est de déclencher une réaction immunitaire

permettant d’éviter une contamination ultérieure. La vaccination permet en effet de développer des cellules immunitaires "mémoires", capables de reconnaître immédiatement l’agent pathogène s’il venait à infecter l’individu par la suite. 

Page  antérieure 

Références​

  1. Imaging glial activation in patients with post-treatment Lyme disease symptoms: a pilot study using [11C]DPA-713 PET

  2. Manganese and SOD in the Lyme disease pathogen

  3. Lymphocytes T - Baisse des CD57 dans le Syndrome de Fatigue Chronique et dans le Lyme chronique

  4. Characterization of Brain Dysfunction Induced by Bacterial Lipopeptides That Alter Neuronal Activity and Network in Rodent Brains → Explication du brouillard cérébral

  5. Des infections bactériennes intracellulaires systémiques (espèces de mycoplasmes, chlamydia, borrélia) identifiées dans les troubles neurodégénératifs (SEP, SLA) et du comportement (TED)

  6. Le suicide au sein des malades de Lyme et de maladies associées

  7. Le Lyme et la fonction dopaminergique

  8. Atteintes cardiaques de la maladie de Lyme

  9. Bibliographie de la GLA sur le Lyme

  10. Dysfonctionnement mitochondrial dans le Lyme

  11. Deficiency Reveals a Role for TLR2-Dependent Bystander Activation of T Cells in Lyme Arthritis

  12. Borrelia burgdorferi Changes Its Surface Antigenic Expression in Response to Host Immune Responses:

  13. Entretien avec le Pr Christian Perronne, chef du département des maladies infectieuses, hôpital Raymond Poincaré, Garches (92) et Vice-président de la FFMVT (Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques) et président de son conseil scientifique, le 3 octobre 2016.

  14.  Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques2 - Haute autorité de santé : 

  15. Santé publique France (actualisé en avril 2016)Prévention de la borréliose de Lyme3 - 

  16. rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP), 2014.La borréliose de Lyme4. 

  17. Revised 2nd edition: December 2010, 1st edition finalised: April 2008Guidelines of the German Borreliosis Society5. Diagnosis and Treatment of Lyme borreliosis (Lyme disease)- 

  18. Soigner Lyme et les maladies chroniques inexpliquées, Dr Richard Horowitz, Editions Thierry Souccar

 

 

https://www.wanimo.com/veterinaire/sante/existe-t-il-un-vaccin-contre-les-tiques.html (Animaux)